En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous permettre et faciliter la navigation sur le site notamment en mémorisant vos préférences de navigation définies au cours de votre session.

Tout cela à cause d’une scintigraphie au gallium…

A. Jaillard,
Médecine nucléaire, hôpital Huriez, CHU de Lille, Lille, France